Aller au contenu

1 minutes de temps de lectureMode de lectureA Mon Fils – Adolescence

61
Nombre de mots

Hommage à la souffrance de l’adolescence. Acrostiche d’Amour

Arrivé dans ma vie tel un soleil.                              

Mutin, câlin, secret, sans nul pareil.            

Oblatif, entre le zist et le zest.                    

Nuage étiré tel un geste.                             

Feu follet, fumivore qui se dévore.             

Ibis gracile volant vers ses noirs ors.           

Luminescent tu fusionnes les tiens.

Souffrance bue  τραυμα  qui t’étouffe, m’étreint.

5 étoiles sur 1 avis
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Laetitia Gand
3 mois il y a

Bonsoir Fanny,

Il n’est pas évident de composer un acrostiche et c’est tout à votre honneur de l’avoir si bien fait. Bel hommage, touchant, à votre fils. Ma question par contre c’est : pourquoi cette intégration d’un mot en grec, dans votre poésie ? Cela ne m’a pas déplu, au contraire, moi qui aime la richesse des mots.
Au plaisir de vous lire,

Laetitia

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x