Aller au contenu

1 minutes de temps de lectureMode de lecturePoussière d’ange

Étiquettes:

122
Nombre de mots

Lorsque mon bébé
A perdu la vie.
Mes larmes n’ont cessé de glisser
Le long de mes joues rougies.
J’ai erré comme une âme en peine,
À l’affût d’une réponse seine.
Or, le silence a retenti
Plus puissant que jamais.
Mon cœur, déjà en bouilli
Davantage s’effritait
De ces restes de lambeaux
D’amour si chauds
Parsemés
Pour l’éternité
Au gré des vents.
Mon ange que je t’aime,
Tu sais.
Même poussière que tu sèmes
Vrai.
Poussière d’ange remontera
De ses ailes blanches
Et au ciel me sourira.
Attend-moi dans les hauteurs célestes,
Pour sûr, sache-le, je ne te délaisse.

L.G.

5 étoiles sur 1 avis
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Engy Mikhail
2 mois il y a

Malgré la tristesse qui se dégage de votre poème, il y a aussi un message d’espoir. Vous exprimez votre amour inconditionnel pour votre enfant et votre conviction que vous le reverrez un jour.
Puisque l’âme est sacrée car elle est un souffle de Dieu, elle est éternelle.
Jolie poème.

Engy Mikhail
2 mois il y a
Répondre à  Laetitia Gand

Je suis certaine que votre poème trouvera un écho particulier auprès des mamans qui ont vécu la perte d’un enfant. Vous mots apaiseront leur peine, leur offriront un peu de réconfort et leur rappelleront que l’amour maternel ne meurt jamais.🙏

Le fait que vous ayez redécouvert le deuil de votre sœur après avoir écrit ce poème est une coïncidence troublante et magnifique.♥️

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x